Assurance auto

Ecrit par assuranseo le 23/05/2011

En France, l’assurance véhicule à moteur (auto, moto, …) couvre tous les véhicules à moteur circulant dans le territoire français ainsi que dans l’espace  » carte verte « .

assurance auto

L’assurance auto couvre à la fois le conducteur, les passagers, mais aussi les tiers qui conduiraient le véhicule assuré. Obligatoire depuis 1958, régie par les codes d’assurance, elle permet de financer les dommages éventuels du véhicule. Cette assurance est valable pour n’importe quel engin se mouvant grâce à une force motrice. Lors de la souscription à une assurance auto, le futur assuré peut se voir offrir plusieurs catégories de garanties. La première est la responsabilité civile automobile, laquelle s’applique au tiers et ne couvre que les dommages causés par le véhicule sur autrui. Elle s’accompagne de la garantie défense recours, laquelle permettra de faire un constat avec les tiers lésés. Quant à celle de la sécurité du conducteur, elle prend en compte les frais médicaux et/ou d’hospitalisation survenus suite à l’accident causé par le conducteur.

Lors d’une souscription à une assurance auto, la garantie couvrant les dommages pouvant être causés par une catastrophe naturelle ou technologique est obligatoirement et directement incluse dès lors que l’assuré possède une assurance sur les biens (mobilier, auto…). En cas de vol, l’assuré dispose de 30 jours afin d’être remboursé de la somme de son véhicule. Au vu, de toutes les garanties possibles, il est conseillé à l’automobiliste de prendre une garantie dite  » tous risques « .

Quant au contrat en lui même, il est dit  » monovéhicule  » pour les particuliers, et  » flotte  » pour les professionnels disposant de nombreux véhicules. Toute personne possédant le permis de conduire peut alors être nommé conducteur principal sur un contrat d’assurance auto. Le contrat est valable un an et reconductible quand il arrive à échéance. Si toutefois l’assuré souhaite résilier son contrat, il doit compter un préavis de deux mois avant la fin de son contrat.

Pour l’indemnisation suite à un sinistre, il faut faire effectuer une expertise pour vérifier les déclarations émises par l’assuré. En cas de désaccord, ce dernier peut alors demander une contre-expertise, laquelle sera à ses frais et non à celle de l’agence.

Il n'y a pas de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Face au faible remboursement de la Sécurité Sociale, adhérer à une mutuelle de sante pas cher s'...
Bien que la souscription à l'assurance de prêt n'est pas obligatoire, il est avantageux de faire c...
Afin de garantir à la banque le remboursement du prêt, un emprunteur doit toujours souscrire une a...
Article consacré à la question du choix mutualiste auquel de nombreux assurés sociaux sont confro...